Val-d'Isère
-8°C
chalets en Savoie

1001 raisons de louer un chalet en Savoie

Si vous êtes à la recherche d’un chalet à louer pour vos vacances d’hiver, sachez que les départements de la Haute-Savoie (74) et de la Savoie (73) en région Auvergne-Rhône-Alpes sont des destinations privilégiées pour passer des vacances de luxe à la montagne. Découvrez les nombreux avantages propres à la location d’un chalet dans la région historique de la Savoie :

L’avantage géographique de la Haute-Savoie

La Savoie bénéficie d’une situation et de particularités géographiques idéales pour la location d’un chalet aux yeux des amateurs de ski et autres sports d’hiver : frontaliers de la Suisse et de l’Italie, les départements de la Haute-Savoie et de la Savoie se partagent le massif du mont Blanc, dont le sommet atteint environ 4 808 mètres.

Jalonnée par de nombreux autres massifs de moyenne et haute montagne (les Aravis, le massif du Chablais, les Bornes, les Bauges, le Genevois haut-savoyard et l’Albanais), l’altitude moyenne de la Haute-Savoie atteint les 1 160 mètres, ce qui en fait un des départements les plus hauts et les plus montagneux de France. Aussi ce département de haute montagne est une destination privilégiée pour les passionnés de sports aériens, d’escalade, de trek et de sports d’hiver.

En plus de montagnes, la Haute-Savoie est parsemée par plusieurs lacs :

  • Le lac Léman
  • Le lac d’Annecy
  • Les lacs des Dames
  • Le lac de Morillon
  • Le lac de Joux Plane
  • Le lac Carmel
  • Le lac de Montriond
  • Le lac des Mines d’Or
  • Le lac de Fontaine
  • Le lac des Plagnes
  • Le lac des Confins
  • Le lac de Vallon
  • Le lac Vert
  • Le lac des Gaillands

Enfin, avec ses 20 000 hectares de réserves naturelles, la Haute-Savoie constitue le deuxième département le plus riche en la matière en France. Ce qui fait également du 74 un lieu de vilégiature recherché par les passionnés de randonnées et de balades en forêt. En effet, avec 53 000 hectares de forêts publiques, le département est un des mieux pourvus de France en la matière (ajoutons à cela les 129 000 hectares de forêts privés, ce qui fait une superficie forestière totale de 182 000 hectares).

La Haute-Savoie : un des plus grands parcs immobiliers touristiques de France

De par ses attraits touristiques naturels, le 74 possède l’un des plus grands parcs immobiliers à destination du tourisme. Ainsi des milliers de chalets, gîtes, appartements et hôtels sont disponibles à la location tout au long de l’année. Par exemple, rien que pour la location d’un chalet en Haute-Savoie, l’offre dépasse les 5 000 annonces sur Google Travel et est à même de satisfaire la demande pour des moyens et grands groupes de vacanciers :

  • Location de chalet pour 5 personnes : plus de 4 600 annonces
  • Pour 6 personnes : + 4 500
  • 7 personnes : + 4 000
  • 8 personnes : + 3 800
  • 9 personnes : + 2 800
  • 10 personnes : + 2 600

Pour les vacanciers privilégiant un logement insolite au confort d’un hôtel 5 étoiles ou d’un chalet de luxe, de nombreuses alternatives s’offrent à eux : le chalet d’alpage, le gîte rural, l’écolodge, la hutte, l’igloo, la maison troglodyte et bien d’autres encore.

Bref, si vous souhaitez louer un chalet ou tout autre type de logement pour passer des vacances de ski à la montagne, pour avoir l’embarras du choix privilégiez la Haute-Savoie !

L’avantage géographique de la Savoie

Deuxième de France en la matière derrière les Hautes-Alpes, le département 73 est encore plus montagneux que la Haute-Savoie puisque 88.4 % de sa superficie est situé en zone montagneuse. Son altitude varie entre 208 mètres à son point le plus bas et 3 855 mètres pour son point le plus haut, la Grande Casse.

L’eau est également très présente en Savoie puisqu’elle représente une superficie totale de 12 569 hectares, dont 8 000 hectares de lacs, parmi lesquels les plus connus sont le lac d’Aiguebelette et le lac du Bourget. Enfin, deux rivières parcourent la Savoie, l’Isère et l’Arc, alors que la longueur additionnée de tous les cours d’eau du département atteint 2 200 kilomètres environ.

Au niveau forestier, le 73 n’est pas en reste avec plus de 200 000 hectares de forêts dont 44% sont publiques et donc libres d’accès pour les randonneurs (alors que seulement 29% de la forêt en Haute-Savoie est collective).

Cette richesse et diversité géographique font de la Savoie une destination touristique dont l’offre d’activités et de loisirs est propablement la plus riche et variée de France :

  • Les sports d’hiver (biathlon, bobsleigh, skeleton, curling, hockey sur glace, luge, patinage artistique, patinage de vitesse, short-track, ski alpin, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, ski acrobatique et snowboard).
  • Les sports de randonnée : à pied, à cheval, à VTT, à raquettes, à chiens de traineau…
  • Les sports extrèmes : vélo de descente, Base Jump, BMX, Deltaplane, Escalade, Freeride VTT, Freerun, Highline, Kayak de rivière, Parachutisme, Parapente, Plongée en apnée, Ski de pente raide, Ski freeride, Ski freestyle, Skyrunning, Snowboard freestyle, Snowkite Speed riding, VTT de descente, Course automobile, etc…
  • Les sports aquatiques : rafting, nage en eau vive, canyoning et canoë-kayak.
  • Les sports insolites : plongée sous glace, escalade sur glace, Snooc, Ice Floating…

Parmi les activités proposées en Savoie, citons également la balade en hélicoptère, le VTT électrique sur neige et la motoneige.

Si le département est riche en offre de loisirs, il l’est également pour loger les touristes venus les pratiquer avec près de 1 500 000 de lits touristiques…

Une offre de location de chalet en Savoie éclectique

Sur Google Travel, les annonces affichées pour la requête « location chalet Savoie » se comptent par milliers, qu’il s’agisse d’un groupe de 5 ou 10 personnes :

  • Location de chalet en Savoie pour 5 personnes : plus de 4 500 annonces
  • Pour 6 personnes : + 4 400
  • Pour 7 personnes : + 3 900
  • Pour 8 personnes : + 3 800
  • Pour 9 personnes : + 2 900
  • Pour 10 personnes : + 2 800

Pour les vacanciers souhaitant louer un autre logement qu’un chalet, de nombreuses autres solutions d’hébergements sont disponibles telles que des villas, des appartements, des maisons, des cottages, des gîtes, des bungalows de luxe et bien évidemment des hôtels de luxe.

louer un chalet de luxe à la montagne

Comment se rendre dans les stations de ski savoyardes ?

Si la solution de transport la plus efficace pour se rendre dans un lieu de villégiature en haute montagne reste sa propre voiture, de nombreuses autres alternatives plus ou moins complémentaires existent en Savoie :

  1. Le covoiturage : pour se rendre en Savoie à prix réduit grâce au covoiturage, BlaBlaCar reste la meilleure solution.

2. Le bus : deux opérateurs proposent par exemple le trajet Paris – Chamonix en bus, à savoir FlixBus et BlaBlaCar Bus.

3. Le train : en saison d’hiver, nombreuses sont les stations de ski directement accessibles en train (TER toute l’année, et principalement en saison d’hiver via le TGV, le Thalys, l’Eurostar et le Frecciarossa). Ci-dessous les 10 principales gares du département permettant de partir au ski en train :

  • Gare de Chambéry – Challes-les-Eaux : cette gare TGV de la préfecture de la Savoie est désservie par les Thalys durant le week-end en saison d’hiver.
  • Gare de Landry : cette gare déssert les stations de ski de Peisey-Vallandry et Montchavin-les Coches et est désservie par les TGV et Thalys pour la saison de ski.
  • Gare de Modane : proche de la frontière italienne, cette gare est desservie par des TGV et le Frecciarossa (TGV italien). Elle permet de se rendre dans de nombreuses stations de ski dont les plus connues sont La Norma, Valfréjus, Aussois, Val-Cenis et Bonneval-sur-Arc.
  • Gare de Moûtiers – Salins – Brides-les-Bains : cette gare internationale où font escale des TGV, Thalys et Eurostar, dessert en saison Bourg-Saint-Maurice et sa fameuse station de sports d’hiver Les Arcs.
  • Gare de Saint-Jean-de-Maurienne Arvan : désservie par le TGV, cette gare vous permet ensuite d’accéder en bus aux domaines skiables à proximité (Les Sybelles et le parc national de la Vanoise).
  • Gare de Saint-Michel-Valloire : une fois arrivé en gare, vous pouvez vous rendre en bus dans les domaines skiables environnant (Valloire, Valmeinier, Orelle et les Trois Vallées).
  • Gare d’Aime – La Plagne : comme son nom l’indique, cette gare désservie en saison d’hiver par le TGV, l’Eurostar et le Thalys, permet de se rendre dans la famuse station de sport d’hiver de La Plagne.
  • Gare d’Aix les Bains – Le Revard : accessible tout au long de l’année en TGV depuis Paris-Gare-de-Lyon et Annecy, la gare d’Aix les Bains – Le Revard déssert en TER les principales stations de sports d’hiver savoyardes.
  • Gare d’Albertville : désservie par le TGV lors des saisons d’hiver et d’été, la gare d’Albertville permet ensuite d’accéder en TER à de nombreuses stations de sports d’hiver en Savoie.
  • Gare de Bourg-Saint-Maurice : gare de référence pour les vacances d’hiver, désservie tout au long de l’année par des TGV, Eurostar et Thalys.

4. L’avion : en saison de ski, grâce à l’Aéroport Chambéry Savoie Mont Blanc, il est possible de se rendre directement en Savoie en avion de ligne depuis des grandes villes anglaises telles que Londres, Manchester ou Southampton. Sinon d’autres aéroports proches sont situés en dehors du département : Lyon Saint Exupéry, Genève, Lausanne, Turin, Milan et Grenoble.

Comment se rendre dans les stations de ski haut-savoyardes ?

  1. Le covoiturage

2. Le bus

3. Le train : un peu moins bien désservies qu’en Savoie, les stations de ski haut-savoyardes restent tout de même relativement bien accessibles par le train en saison d’hiver. Ci-dessous la liste des principales gares ferroviaires du département 74 :

  • Gare de Cluses : accessible en TER depuis Annecy et uniquement les samedis d’hiver depuis Lyon Part-Dieu et depuis Genève via le Léman Express (ligne L3), la gare de Cluses est également désservie en saison d’hiver par le TGV depuis Paris Gare de Lyon pour accéder aux stations de Flaine, Les Carroz d’Arâches, Morillon, Samoëns et Sixt-Fer-à-Cheval.
  • Gare d’Evian-Les-Bains : cette gare est désservie par la ligne L1 du Léman Express ainsi que des TGV les fins de semaine (vendredi à dimanche inclus) et jours fériés. L’hiver, le trafic TGV augmente sensiblement afin de désservir les stations de sports d’hiver que sont Morzine-Avoriaz, Les Gets, Châtel, Abondance, Bernex, et Thollon-les-Memises.
  • Gare de Sallanches – Combloux – Megève : les stations de ski de Combloux, Cordon, La Giettaz-en-Aravis, Megève sont accessibles depuis cette gare par le Léman Express (Ligne 3) et le week-end en saison d’hiver par le TGV.
  • Gare de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet : en plus de la ligne 3 du Léman Express tout au long de l’année, cette gare est accessible en TGV les week-end d’hiver pour se rendre notamment dans les stations de ski de Combloux, Cordon, La Giettaz-en-Aravis et Megève.
  • Gare de Thonon-Les-Bains : désservie par le ligne 1 du Léman Express, la gare de Thonon-Les-Bain est ouverte tous les vendredis, samedis, dimanches et jours fériés aux TGV, desserte accentuée en saison d’hiver pour les stations d’Abondance, de La Chapelle-d’Abondance, de Morzine-Avoriaz, de Châtel et des Gets.
  • Gare d’Annecy : accessible notamment en TGV et avec la ligne L2 du Léman Express, la gare de la préfecture de Haute-Savoie permet d’accéder en TER à de nombreuses stations de ski du département (Combloux, Cordon, La Giettaz-en-Aravis, Megève) ainsi qu’à d’autres stations de sports d’hiver situées dans le département de la Savoie. Elle permet aussi d’accéder en bus aux stations de la Clusaz et du Grand Bornand.
  • Gare d’Annemasse : cette gare importante de Haute-Savoie permet de relier les voyageurs en provenance de Genève via le Léman Express et ceux arrivant le week-end de Paris via le TGV (trafic augmenté en saison de ski) à de nombreuses stations de sport d’hiver haut-savoyardes, dont celles faisant partie stations des portes du Soleil et du Mont-Blanc.
  • Gare de La Roche-sur-Foron : cette gare régionale désservie notamment par le Léman Express permet avant tout d’accéder à des stations de ski via TER.
  • Gare de Chamonix – Mont-Blanc : la gare, accessible en TER, est située en plein coeur de la célèbre station de Chamonix – Mont-Blanc.

4. L’avion : il n’y a plus d’aéroport destiné au grand public en Haute-Savoie. Le dernier en date était l’Aéroport d’Annecy Haute-Savoie Mont-Blanc qui dorénavant est exclusivement destiné aux voyages d’affaires. Mais il est tout à fait possible de se rendre en Haute-Savoie via l’aéroport de Genève, limitrophe du département 74. Les aéroports de Lyon, Grenoble, Lausanne et Berne sont relativement proches.

Une offre gastronomique à s’en lécher les babines

Les amateurs de bonne bouffe se délecteront dans les nombreux restaurants savoyards proposant au menu des plats typiques de la région et d’ailleurs. Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici une sélection de plats et mets traditionnels de Haute-Savoie ainsi que leur description :

Les diots : célèbres saucisses savoyardes que l’on peut déguster dans différentes variantes : le diot nature, fumé, avec des choux ou avec du fromage beaufort (une autre spécialité locale). Les diots sont généralement cuisinés avec des oignons, du vin blanc de Savoie, et proposés accompagnés de pommes de terre.

Les beignets de pommes de terre que l’on appelle « beunteu » en patoi savoyard.

Le berthoud est un plat typique de la Haute-Savoie ayant pour base le fromage local d’abondance. En plus du fromage sans la croûte, le berthoud est composé essentiellement de vin blanc local, de vin de madère ou de porto, d’ail et de poivre.

Pendant savoyard du « welsh » que l’on retrouve dans le nord de la France, la croûte au fromage est composée de tranches de pain que l’on trempe dans du vin blanc, que l’on garnit de fromage avant de faire cuire la préparation au four.

On ne vous présente plus la célèbre tartiflette : ce plat typique à peine quadragénaire car inventé dans les années 80, se compose d’un gratin de pommes de terre, d’oignons et de lardons, gratiné au non moins célèbre fromage savoyard : le reblochon.

La tartiflette savoyarde que l’on nomme « croziflette » diffère de la tartiflette traditionnelle dans le sens où l’on remplace les pommes de terre par des crozets. Ces derniers étant des pâtes typiques savoyardes composées de sarrasin et découpées en carrés. Comme la tartiflette, la croziflette a pour ingrédients du reblochon, des oignons ainsi que des lardons (voire du jambon cru local).

Si la tartiflette est un plat inventé très récemment, le farçon est quant à lui un mets savoyard ancestral puisqu’il date du Moyen- Âge. Sa recette singulière ravira les amateurs de sucré-salé qui doivent probablement baver d’envie à l’évocation des ingrédients utilisés : pommes de terre, poitrine de porc fumée, fruits secs, farine et œufs…

Les filets de perche et de féra (salmonidé) : avec ses nombreux lacs, notamment le lac Léman et ses 52 200 hectares de superficie et le lac d’Annecy (2 700 ha), ainsi que les 3 500 kilomètres de cours d’eau parcourant son territoire, le département de la Haute-Savoie est l’un des plus riches de France en eau douce. Raison pour laquelle les poissons d’eau douce locaux sont au menu de la cuisine locale.

Autre plat entrant au panthéon de la gastronomie de Haute-Savoie, la fondue savoyarde est faite de pain et de fromage local fondu (comté de montagne, beaufort, gruyère de Savoie, emmental de Savoie ou abondance).

Le gratin de crozets : ses petits morceaux de pâte que l’on obtient en aplatissant cette dernière au rouleau au rouleau puis en la coupant en carrés avec un couteau-hachoir à crozets se mangent très bien gratinés aussi.

Le gratin savoyard : un gratin de pommes de terre que l’on cuit d’abord dans du bouillon de bœuf puis que l’on gratine au fromage local.

La péla : décidemment les savoyards sont des inconditionnels de la pomme de terre et du fromage puisque cet autre plat typique de leur gastronomie goûtue est basé sur ces deux aliments récurrents de la cuisine de Haute-Savoie. Sa recette est simple : des pommes de terre donc, non épluchées et coupées en cubes que l’on rissole à l’huile et auxquelles on ajoute des oignons et du fromage originaire du massif des Bornes ou Aravis si l’on veut respecter la véritable recette originale. La tradition veut aussi que l’on mette ensuite le mélange dans une poêle à long manche.

Pour rester dans la continuité, la poêlée montagnarde est un autre plat local à base de pommes de terre, de vin blanc et de fromage.

Et pour terminer cette sélection plus qu’appétissante, voici la polenta, un aliment faisant partie de la cuisine savoyarde mais originaire de l’Italie toute proche qui a gardé quelque influence culinaire sur la Savoie après l’annexion de cette dernière à la France en 1860. Ce mets, considéré comme l’un des plus vieux au monde, est à base de farine de maïs essentiellement.

Si cette liste vous as mis en appétit, ne restez pas sur votre faim et découvrez notre tour d’horizon des meilleurs restaurants présents dans les départements de Savoie et Haute-Savoie :

Les restaurants

L’offre de restaurants gastronomiques en Haute-Savoie étant si riche et variée, on s’est contenté de lister les restaurants savoyards étoilés pour vous en mettre plein les yeux :

Atmosphères (1 étoile au Guide Michelin) : ce restaurant basé au Bourget-du-Lac porte bien son nom puisqu’il vous permet de goûter à des produits du terroir local savamment préparés par le Chef Alain Perrillat dans une atmosphère féérique grâce à la vue panoramique sur le lac du Bourget.

Le Chabichou (2 étoiles) : véritable institution à Courchevel, le doublement étoilé Chabichou vous en met plein la vue et les papilles au travers d’une cuisine créative et gourmande signée par le chef Stéphane Buron.

Le Farçon (1 étoile) : comme son nom l’indique, le second restaurant étoilé de Courchevel propose une cuisine typique de la gastronomie savoyarde. Faites confiance au chef Julien Machet pour vous faire découvrir les grands classiques que sont le farçon et les crozets, revisités par un chef qui ne manque certainement pas d’inspiration.

Le Kintessence (2 étoiles) : troisième restaurant étoilé de notre liste basé à Courchevel, le Kintessence justifie aisément ses 2 étoiles au Guide Michelin grâce à la vista en cuisine du chef Jean-Rémi Caillon.

La Table de l’Alpaga (2 étoiles) : doublement étoilé depuis 2020 et basé à Megève, le chef Anthony Bisquerra cuisine des plats en lien étroit avec les producteurs locaux.

La Table du Panoramic (1 étoile) : pour profiter des petits plats concoctés par Jean-Michel Bouvier et Clément Bouvier (père et fils), il vous faudra grimper à 3 032 mètres d’altitude. La Table du Panoramic est le célèbre restaurant d’altitude de Tignes, uniquement accessible par funiculaire ou par les pistes de ski.

Le Clos des Sens (3 étoiles) : surplombant le lac d’Annecy, le Clos des Sens propose une cuisine avant tout basée sur les merveilleuses richesses des lacs de Haute-Savoie.

Le Moulin de Léré (1 étoile) : étoilé depuis 2019, le Moulin de Léré à Vailly est le lieu idéal pour goûter à une cuisine originale dans un cadre authentique magnifié par ce moulin du 17ème siècle.

Le Refuge des Gourmets : situé à Machilly, ce refuge gastronomique familial a été repris en 2020 par Hubert Chanove qui succède à son père Jean-Marie Chanove.

Le Sérac (1 étoile) : Olivier Bardoux propose une cuisine gastronomique servie dans ce restaurant étoilé situé à Saint-Gervais-les-Bains, avec vue sur le massif du Mont-Blanc.

Les Fresques (1 étoile) : au sein de l’Hôtel Royal d’Évian-les-Bains, le Chef Patrice Vander cuisine des plats d’exception auxquels vous pourrez goûter tout en profitant d’une magnifique vue sur le lac Léman.

Le Sarkara (2 étoiles) : incontestablement, Courchevel est la station de ski comptant le plus de restaurant étoilés en France puisque le Sarkara et ses deux étoiles est le quatrième restaurant saint-bonais de notre liste (nom attribué aux habitant de « la capitale mondiale du ski). Vous pourrez y goûter aux fameux plats du chef Sébastien Vauxion.

Les Morainières  (2 étoiles) : ce restaurant gastronomique basé à Jongieux  vous offre l’occasion de goûter à une cuisine de haute qualité préparée par Michaël Arnoult dans un cadre particulier puisque le restaurant trône au sommet du coteau du très fameux cru Marestel.

Ô Flaveurs (1 étoile) : ce restaurant dans le Château de Chilly de Douvaine propose une cuisine créative concoctée par le chef Jérôme Mamet.

Restaurant Albert 1er (1 étoile) : le restaurant étoilé de l’hôtel Hameau Albert 1er à Chamonix vous accueille tout au long de l’année pour que vous puissiez venir déguster les mets raffinés proposés par Damien Leveau.

L’Ekrin (1 étoile) : le premier, seul et unique restaurant étoilé de Méribel vous accueille pour une évasion gastronomique d’exception. Si Méribel est moins bien pourvue en restaurants étiolés que sa voisine Courchevel, la cuisine proposée par Laurent Azoulay vaut clairement le détour.

Lamartine (1 étoile) : depuis 1989, le restaurant tenu par Pierre Marin est une référence incontournable de la haute cuisine en Savoie. Faites donc un tour à Bourdeau pour vous en rendre compte.

Ursus (1 étoile) : si Courchevel tient la dragée haute aux autres stations de ski savoyardes, Tignes n’est pas en reste en hébergeant notamment le restaurant gastronomique « Ursus » où le chef Clément Bouvier s’inspire de la forêt pour composer ses plats.

Restaurant Vincent Favre Félix (1 étoile) : si vous êtes de passage à Annecy, faites un tour dans ce restaurant offrant des plats de saison inspirée des produits locaux.

Restaurant Yoann Conte (2 étoiles) : situé au bord du lac d’Annecy à Veyrier-du-lac, ce restaurant vous fera vivre une expérience gastronomique unique dans une maison bleue du 19ème siècle.

Flocons de Sel (3 étoiles) : Emmanuel Renaut cuisine des plats gourmands dans un cadre plein de charme au cœur de Megève, la célèbre et luxueuse station de ski de Haute-Savoie.

La Dame de Pic – Le 1920 (1 étoile) : une fois n’est pas coutume, ce restaurant étoilé situé également à Megève est dirigé par une femme, la Cheffe Anne-Sophie Pic.

La Rotonde des Trésoms (1 étoile) : ce restaurant panoramique surplombant le lac d’Annecy accueille les fons gourmets pour leur faire goûter aux plats cuisinés avec passion et talent par Eric Prowalski. Pour vous résumer le menu, imaginez des plats inspirés par la cuisine savoyarde et les racines sud-ouest du chef.

Azimut (1 étoile) : Courchevel une fois de plus est le lieu en montagne où il faut aller pour goûter à la haute gastronomie, en faisant une étape à l’Azimut où le chef François Moureaux vous fera découvrir ses plats phares que sont l’escalope de foie gras de canard poêlée, l’émulsion de fruits de la passion, les noix de Saint Jacques snackées accompagnées d’une royale de beaufort.

Baumanière 1850 (1 étoile) : encore et toujours Courchevel… Rendez-vous dans ce restaurant au cadre feutré pour une expérience culinaire unique mise en scène par Thomas Prod’homme.

La table de L’Ours (1 étoile) : le chef Antoine Gras vous accueille à sa table dans la très chic station de ski de Val d’Isère pour une découverte d’associations gastronomiques pleines de saveurs.

Restaurant Jean Sulpice (2 étoiles) : venez profiter du cadre bucolique de Talloires-Montmin pour vous délecter des mets concoctés par Jean Sulpice.

L’Atelier d’Edmond (2 étoiles) : doublement étoilés, l’Atelier d’Edmond et son Bistrot Gourmand haut perchés dans le hameau du Fornet à deux pas du centre de Val d’Isère sont une occasion unique pour goûter à de la grande cuisine en haute montagne (Benoît Vidal aux fourneaux).

Le 1947 à Cheval Blanc (3 étoiles) : le seul restaurant trois étoiles de Courchevel et son très célèbre chef Yannick vous proposent de goûter à ce qui fait de mieux en France, voire au monde, dans le domaine de la très haute gastronomie.

L’Auberge de Montmin (1 étoile) : le menu unique proposé par Florian Favario se partage dans un cadre authentique à proximité du lac d’Annecy (Talloires-Montmin).

L’Esquisse (1 étoile) : ce restaurant convivial, situé en plein cœur de la magnifique ville d’Annecy, vous délectera avec les petits plats cuisinés par Stéphane Dattrino.

Le Sylvestre (1 étoile) : énième restaurant saint-bonais de cette liste de 37 pépites gastronomiques de Savoie, le Sylvestre est une belle occasion pour s’essayer à une cuisine singulière, proposée par Wahid Sylvestre.

La Bouitte (3 étoiles) : situé dans commune nouvelle Les Belleville (anciennement Saint-Martin-de-Belleville), ce restaurant triplement étoilé tenu par René et Maxime Meilleur vous accueillera du 10 Décembre 2022 jusqu’au 23 Avril 2023 dans « trois lieux pour un art de vivre » : la salle d’origine, la salle baroque et la terrasse.

Les Explorateurs : pour conclure, Josselin Jeanblanc et Les Explorateurs à Val Thorens vous feront explorer des délicieuses saveurs culinaires qui vous seront probablement jusque-là inconnues.

Enfin, si vous êtes un fin gourmet en quête d’une location d’un chalet de luxe en Savoie, sachez que les Chalets du Fornet (Val d’Isère) proposent à leurs hôtes les services d’un chef à domicile (en option de la location hebdomadaire d’un chalet à 2km du centre de Val d’Isère).